12 juillet 2015 ~ 0 Commentaire

Editions du Translatador. Accueil

 

(Translatador.com, Translatador.eu,Translatador.fr

13 rue Haute, 21150, Seigny, France.  Tel : 03 80 96 72 27)

-Les tapuscrits électroniques doivent être envoyés par internet sous word, à l’adresse suivante :

ed_translatador@orange.fr

 

Bien moins d’un pour cent des manuscrits proposés aux maisons d’édition sont publiés. Sont-ce  les meilleurs d’entre les meilleurs ?  Certes non : ce sont ceux dont les affairistes que sont devenus les grands éditeurs intégrés pensent qu’ils peuvent rapporter de l’argent.  Autrement dit, ce sont ceux qui flattent le public dans ce qu’il a de plus consumériste, de plus facile, de plus bling-bling, de plus aguicheur, et ce dans tous les « genres », du cul à l’indignation, du polar au développement personnel, de la cuisine à la « near death experience ». Tout cela dessine un monde douceâtrement immonde, veule, craintif, cataplasmique, gore et rance à la fois, inquiet et repu, artificiel et toxique comme la chimie alimentaire qui nous cible un par une au  supermarché après avoir paralysé les abeilles.

Il existe aussi une pulvérulence de petits et minuscules éditeurs, d’autant plus méritants qu’ils savent qu’ils ne couvriront  jamais l’essentiel de leurs frais, sans pour autant verser de droits à leurs auteurs : tout part entre l’imprimerie et la distribution (léonine).  Encore, sur les quelques centaines d’impressions, la majorité finiront-elles au pilon assez vite : vie brêve et mort du livre, se rapprochant dans les sombres silos où ils s’entreposent, des poulets de batterie à l’existence éphémère et insignifiante, morts et broyés avant d’avoir vécu.

Le présent projet s’inscrit au sein de cette multitude de courages infinitésimaux, avec , cependant, trois particularités dont on espère qu’elles lui donneront certaines chances supplémentaires de survivre :

  1. Il  est intégralement consacré -non à un genre- mais à une problématique : celle d’avancer par tous les moyens dans la direction de penser ou d’imaginer des avenirs intéressants pour nos descendants ; fût-ce par  l’abord le plus négatif et le plus noir, la critique ou la louange,  par la dystopie autant que par l’utopie, la théorie et l’expérience vécue, la pensée, l’enquête, le roman, la poésie ou le théâtre.
  2. Il est réalisé par des personnes qui s’y consacrent entièrement et bénévolement.
  3. Il vise à réunir les trois métiers -imprimerie, édition, diffusion- en un seul, à partir d’une insistance pionnière sur le dernier, dont dépend finalement toute la chaîne de travail permettant aux auteurs…. d’être lus.

 

Tentez  le coup :  si vous vous projetez dans le futur  et ses espaces parallèles ou divergents, horribles ou délicieux, et si vous voyagez vers demain avec style, panache (et sobriété).

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Amaya & Les Livres |
Haizeaolatuak |
Mes lectures sucrées - par ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les10ans
| Meshistoirescreer
| Jules Fouchy